Mali: le colonel Ismaël Wagué en visite à Kidal pour préparer le référendum constitutionnel

2

Le  ministre de la réconciliation en charge de la mise en mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, le colonel Ismaël Wagué, était en visite, hier vendredi,  dans la ville de Kidal .  Selon plusieurs sources, l’objectif de cette visite visait  à  relancer le dialogue autour de la mise en œuvre de l’accord de paix issu du processus d’Alger en vue de la tenue prochaine du référendum Constitutionnel sur l’ensemble du territoire.

Une délégation du  gouvernement de transition était en visite  dans  la ville de Kidal, toujours sous  contrôle de la coordination des mouvements de l’Azawad, groupe signataire de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. La délégation conduite par le  Colonel Ismaël Wagué a  rencontré  lors de ce déplacement  la chefferie de Kidal, la famille Intalla,  et les  responsables des mouvements armés signataires de l’Accord regroupés  au sein du Cadre Stratégique Permanent pour la Paix, la Sécurité et le Développement (CSP-PSD) afin de relancer le processus de paix. «  Le gouvernement de la transition  s’inscrit dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation », a rassuré le ministre de la réconciliation, qui visitait cette région pour la première fois depuis  la suspension  des pourparlers autour de l’accord de paix il y a plusieurs mois.

Cette région qui échappe au contrôle de l’Etat est très important pour la tenue du referendum constitutionnel. C’est pourquoi, nous indique une source, l’objectif de la visite de la délégation gouvernement vise à  briser la glace entre les parties signataires de l’Accord de paix de 2015 et le gouvernement  en vue de la reprise  des réunions  du Comité de Suivi de l’Accord. « J’étais venu en visite de courtoisie  chez Intalla », a également  commenté le ministre de  la réconciliation, le col Ismaël Wagué. La ville Kidal reste malgré la présence des groupes armés signataires de l’accord la chasse gardée  de la famille de Intalla.  Elle  exerce son autorité sur les hommes armés et le représentant de l’Etat. Un rapprochement  avec  les belligérants de Kidal  pourrait  favoriser la tenue du référendum du 18 juin prochain dans toutes les régions du pays.

Pour rappel, les mouvements de Kidal  ont brillé par leur absence  dans  la commission de finalisation de la rédaction du projet de nouvelle Constitution. Outre, ils  ont rejeté  la validation du projet de constitution par le président de la République,  le colonel Assimi Goïta, arguant  que  leurs préoccupations n’ont pas été prises en compte.  La non-participation des ex-rebelles de Kidal  à tout le processus d’élaboration de la nouvelle Constitution  est  une rupture du dialogue entre le gouvernement malien et les groupes armés signataires de l’accord.  Les réunions du Comité de Suivi de l’Accord regroupant  sont suspendues  depuis novembre  2022.

C’est dans ces circonstances que les mouvements armés  ont annoncé, précisément en décembre 2022,  la suspension de leur participation à tous les mécanismes de mise en œuvre de l’Accord. Ils avaient  conditionné, dans la foulée,  leur participation  à l’accord pour la paix à la tenue  d’une  « réunion  sur  un terrain neutre » avec la Médiation internationale. Ce,  avec comme objectif d’évaluer la mise en œuvre de l’Accord huit ans après sa signature. Depuis cette date, ils sont confrontés  à un niet catégorique  des autorités  qui, en représailles de cette décision, ont suspendu  les indemnités versées aux représentants des mouvements armés dans les différents organes de mise en œuvre de l’Accord.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. POLITIQUE
    Viols, exécutions, tortures… Ce que révèle le rapport de l’ONU sur le massacre de Moura
    Les résultats de l’enquête des Nations unies ont été rendus publics ce 12 mai. Attendus depuis des mois, ils confirment les exactions commises par l’armée malienne et les mercenaires de Wagner.

    • c´est tout ? j ´ai peur que tu n´eu pas dévoiler tout le rapport !!! , bande de con . Dans quel Pays au monde la mort d´un terroriste soit un crime? dites moi !!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here